Quels médicaments contre le mal des transports ?

Pour certaines personnes, le moindre trajet ou voyage en voiture, en train, en avion ou en bateau se transforme en cauchemar. Le mal des transports est fréquent et sans gravité mais il fait vivre un véritable calvaire à ceux qui en souffrent.

Et ils sont nombreux. En effet, 3 millions de Français sont touchés par le mal des transports aussi appelé cinétose. Vous faites partie de ces personnes ? Rassurez-vous, il existe des médicaments, des solutions mais également des astuces pour que vous vous réconciliez avec les trajets en voiture, en bateau ou en avion.

Lesquels ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans ce guide consacré au mal de transport !

Explication - D’où vient le mal des transports ?

Il gâche la vie mais on ne sait pas vraiment pourquoi. Alors pourquoi s’acharne-t-il sur nous dès que l’on monte dans un avion, une voiture (ou autocar) ou un bateau ? C’est que nous allons vous expliquer.

Le mal des transports est tout simplement dû à une réponse inadaptée du cerveau qui est liée à une opposition entre les informations qui sont fournies par vos yeux et celles qui sont données par le vestibule (organe de l’équilibre qui est situé dans notre oreille interne).

Ainsi, ce que vous voyez ne correspond ni à ce que les récepteurs musculaires et votre oreille interne enregistrent. La source auditive informe votre cerveau que vous êtes en mouvement alors que la source visuelle donne l’information contraire.

Ces 2 informations contradictoires donnés au cerveau expliquent le mal des transports. Votre organisme est en fait incapable de juger vraiment ce qu’il se passe.

Symptômes : apprenez à les reconnaître  !

Le mal des transports se traduit tout d’abord par une sensation d’inconfort et de mal être. A ce stade, vous allez devenir pâle, somnolent avec des éructations et des bâillements.

Surviennent ensuite des nausées qui sont souvent accompagnées de vertiges et d’une transpiration abondante. L’intensité de ces symptômes varient d’une personne à l’autre.

Une personne qui souffre du mal des transports va également vomir jusqu’à que l’estomac soit vide. Chez certaines personnes, les vomissements peuvent continuer même si l’estomac est vide. Elles vomissent alors un liquide amer, jaunâtre et riche en sucs biliaires.

Il peut arriver dans les cas les plus graves qu’une déshydratation générale avec apathie et somnolence fasse son apparition. Les symptômes disparaissent généralement à l’arrêt du mouvement mais chez certaines personnes, ils peuvent prendre jusqu’à 3 jours pour disparaître entièrement.

>> Mal des transports en voiture : conseils et traitement

Vous ne pouvez pas faire un trajet long en voiture sans vomir ou vous sentir mal ? Voici nos conseils pour l’éviter et notre sélection de médicaments pour que transport ne rime pas avec calvaire.

Nos conseils

Voici quelques conseils pour lutter ou prévenir le mal des transports en voiture :

● Vous devez éviter de faire un repas trop copieux avant un trajet en voiture. Mais vous ne devez pas non plus partir l’estomac vide. A vous de trouver un juste milieu.

● Installez-vous si possible à l’avant. Pour les enfants, placez-les à l’arrière bien sûr mais au milieu pour qu’ils ressentent moins les mouvements de la voiture.

● Evitez de lire et évitez de faire jouer les enfants sur une tablette par exemple

● Faites des pauses toutes les heures,

● Minimisez les mouvements de la tête et du corps avec un oreiller par exemple

● Fixez votre vision sur un objet stable ou regarder l’horizon

● Ouvrez les fenêtres et évitez de mettre le chauffage dans la voiture

● Détendez-vous en écoutant de la musique par exemple. Essayez de vous concentrer sur votre respiration. Exercez une activité mentale peut vous être d’une grande aide. Vous pouvez par exemple compter dans votre tête ou faire un compte à rebours à partir de 100, 1 000 etc.

● Ne pensez pas au mal des transports. Plus vous y penserez et plus il y a de chances pour qu’il se produise.

En appliquant ces conseils et astuces, votre trajet en voiture devrait beaucoup mieux se passer. Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous avons sélectionné pour vous des médicaments très efficaces et qui ont fait leur preuve !

Notre sélection de traitements pour lutter contre le mal des transports en voiture

Scopoderm patch

C’est un traitement très utilisé pour contrer les effets du mal des transports. Il s’agit d’un patch à appliquer entre 4 et 5 heures avant le trajet. Son avantage est qu’il peut rester en place 3 jours en étant toujours aussi efficace. Si votre trajet est plus long, il vous suffit d’en mettre un autre.

Le patch Scopoderm agit en interférant sur le processus de communication neuronale. Il contient pour cela un agent actif du nom de hyoscine. Celui-ci va empêcher l’interprétation par le cerveau des signaux contradictoires qui lui sont envoyés.

En appliquant ce patch, vos symptômes vont être moins sévères et peuvent même disparaître.


Kwells

Les comprimés Kwells sont prescrits pour soulager le mal des transports. Si vous prévoyez un long trajet en voiture, prenez un comprimé 1h30 avant votre départ. Si le trajet est très long, vous pouvez en prendre un autre au bout de 6 heures.

Vous ne devez pas prendre plus de 3 comprimés par jour. Vous pouvez avaler le comprimé avec un peu d’eau, le mâcher ou le sucer.

Ce médicament ne vous sera délivré que sur prescription médicale. Il agit rapidement (entre 20 et 30 mn après sa prise) en atténuant les effets des signaux envoyés par votre oreille interne à votre cerveau.


>> Mal de mer : conseils et traitements

Vous prévoyez une croisière ? Une balade en bateau ? Mais vous avez le mal de mer ? Voici nos conseils et notre sélection de traitement pour que profitiez de ce trajet en bateau dans de bonnes conditions.

Nos conseils

● Restez calme. Si vous êtes anxieux ou énervé, vous allez favoriser le mal de mer.

● Placez-vous au centre du bateau. C’est le conseil le plus important à suivre. Pourquoi au centre ? Parce que c’est là que se trouve la stabilité maximale. Vous ne subirez donc pas ou moins les mouvements du bateau pendant une traversée.

● Aérez-vous : si vous sentez que le mal de mer arrive, n’hésitez pas à aller sur le pont prendre l’air. Respirez à votre rythme et sans forcer.

● Fixez l’horizon loin devant vous ou la côte. C’est une astuce simple mais efficace.

● Mangez léger : avant de monter dans le bateau, optez pour une alimentation légère, pauvre en matières grasses. Mais ne montez pas avec l’estomac vide car avoir faim peut aggraver le mal de mer.

● Reposez-vous : il est important d’être bien reposé avant de monter à bord. La fatigue étant un facteur pouvant aggraver le mal de mer. Essayez aussi de faire des siestes pendant la traversée si elle est longue.

● Soyez couvert : la baisse de température du corps est un symptôme du mal de mer donc pensez à vous couvrir sans avoir trop chaud non plus !

● Evitez de lire ou de jouer sur votre tablette ou smartphone

En plus de ces conseils, vous devez prendre un médicament qui limitera le mal de mer ou fera disparaître ses symptômes.

Notre sélection de traitements pour lutter contre le mal de mer

Phenergan

Phenergan est un antihistaminique classé dans la catégorie des phénothiazines. Il prévient les nausées et les vomissements et les stoppe. Vous pouvez prendre un comprimé le soir qui précède votre traversée et un autre toutes les 6 heures.


Gingembre de Conua

Ces gélules vont empêcher que vous ayez la nausée ou des vomissements pendant la traversée. Il vous suffit de prendre 4 gélules 20 minutes avant le départ et le tour est joué. Si vous souffrez également du mal des transports en voiture, ces gélules sont aussi efficaces.

>> Mal des montagnes : conseils et traitements

Nos conseils

Vous avez prévu de conquérir un sommet, ou tout simplement d'aller vous promener un peu plus haut que d'habitude ? Le mal des montagnes est vite arrivé. Voici quelques astuces pour l'atténuer :

● Progressez lentement et commencez par une altitude de 2700 m maximum.

● Laissez le temps à votre organisme de vous accoutumer à cette altitude nouvelle, et prenez un jour de repos.

● Ne grimpez pas plus de 900 mètres par jour sur le début de votre ascension, et réduisez même à  pas plus de 300 mètres par jour au-delà de 3700 m d'altitude.

● Grimpez haut et dormez plus bas ! Conseil de professionnel 🙂 . 

● Passez 2 nuits tous les 3 jours à la même altitude pour donner le temps à votre corps de s'habituer à chaque nouvelle altitude.

● Pensez à vous hydrater régulièrement, boire aidera votre organisme à s'adapter !

Notre sélection de traitements pour lutter contre le mal des montagnes

Diamox

Un médicament soumis à une prescription médicale., principalement prescrit pour éviter les symptômes du mal des montagnes. 

Un ou deux comprimés à prendre avant le repas et deux jours avant l’ascension devraient vous aider à bien mieux supporter n'importe quelle ascension !

diamox-2

>> Mal de l’air : conseils et traitements

Vous devez prendre l’avion et cela vous stresse ? Voici nos conseils et astuces pour que votre vol se passe bien :

● Mangez léger avant le décollage. Evitez les plats trop riches et lourds qui resteront sur votre estomac.

● Essayez d’obtenir une place au niveau des ailes de l’avion. Plus vous serez à l’arrière et plus vous sentirez les turbulentes donc à éviter pour le mal de l’air. Vous pouvez le demander lors que la réservation de votre billet.

● N’hésitez pas à vous lever et à marcher un peu pendant le vol. Ce n’est pas toujours facile donc demandez l’autorisation à l’équipage. Ne vous inquiétez pas, le personnel navigant à l’habitude de ce type de demande lorsque les personnes ont le mal de l’air. Marcher un peu permettra à votre sang de mieux circuler, d’apporter plus d’oxygène à votre cerveau et à vos organes et donc de lutter de façon naturelle contre le mal de l’air.

● Pensez à diriger la ventilation au-dessus de votre siège vers vous.

● Ne vous focalisez pas sur votre mal de l’air. Essayez de vous distraire en écoutant de la musique par exemple. Plus vous y penserez, plus vous stresserez et plus votre mal de l’air s’accentuera.

Ces quelques conseils devraient vous aider à passer un bon vol, qu’il soit court ou long ! Il existe aussi des accessoires qui peuvent vous être d’une grande aide comme les bandages qui diminuent les nausées ou les vomissements.

Notre sélection pour lutter contre le mal de l’air

Les bracelets Sea-Band

Ces bracelets peuvent faire toute la différence pour le mal de l’air. Ils sont 100 % naturels, n’ont pas de contre-indications ou d’effets secondaires. Ils s’inspirent de la médecine chinoise qui considère que les tous les organes communiquent entre eux.

Le point Nei-Kuan qui est situé au niveau de votre poignet correspond au méridien Sin Pao qui est responsable des troubles nauséeux. Vous les mettez à votre poignée 5 mn avant de monter dans l’avion et vous ne ressentirez pas cet état de mal être bien connu du mal de l’air. Vous n’aurez pas de nausées ni de vomissements pendant le vol. Ces deux bracelets sont d’une efficacité redoutable et très prisés par ceux qui ont le mal de l’air.

Lunettes, bracelet, huiles essentielles, ça marche vraiment ?

En plus d’avoir les bons gestes et les bons conseils, il existe également d’autres solutions pour ceux qui souffrent du mal des transports. Il s’agit des lunettes, des bracelets mais également des huiles essentielles. Nous avons donc décidé de vous les détailler car oui, ces solutions peuvent être efficaces !

L’homéopathie pour soigner le mal des transports

Si vous souhaitez soigner votre mal des transports de façon naturelle, l’homéopathie est une bonne solution. Vous devrez choisir le remède qui convient le mieux à vos symptômes. Vous devrez le prendre une heure avant votre départ.

Nos conseils

● Si vous souffrez de nausées et de vomissements : cocculus indicus

● Si vous avez des vertiges : Borax

● Si vous avez un inconfort dû aux odeurs : Petroleum

● Si vous avez le mal de mer : Ignatia Amara

Ce ne sont que quelques exemples. Demandez des conseils auprès de votre pharmacien pour savoir ce qui convient le mieux à vos symptômes et la posologie.

Les lunettes contre le mal des transports

Ces lunettes ne sont vraiment pas esthétiques mais elles sont super efficaces pour le mal des transports et plus particulièrement pour le mal de mer. Elles ont été inventées par un français. Sur un bateau, votre oreille interne va dire à votre cerveau que cela bouge beaucoup. Mais comme vos yeux sont fixés sur ce que faites (lecture, repas, discuter etc.), le cerveau a deux informations opposées, ce qui créer le mal de mer.

Comment les lunettes empêchent-elles ce phénomène ? Elles rétablissent le « dialogue » entre les yeux et l’oreille interne. Aussi bizarre que cela puisse paraître, c’est une solution qui marche.

Le bracelet anti-nausées

Le bracelet anti-nausées fait un carton depuis quelques années. Son principe ? Une petite boule masse et appuie sur un point d’acupression, pratique utilisée en médecine chinoise. Vous mettez le bracelet 5 mn avant votre voyage ou trajet et il s’occupe de vos nausées.

C’est un bracelet qui a d’ailleurs son utilité chez les femmes enceintes qui souffrent de nausée et de nombreuses études mettent en avant son efficacité.

Les huiles essentielles

Pour lutter contre le mal des transports, les huiles essentielles de menthe poivrée et de citron font des merveilles. Vous avez des nausées pendant votre voyage ? Faites un mélange dans un flacon de 7 ml d’huile essentielle de citron et de 3 ml d’huile essentielle de menthe poivrée. Déposez 1 à 2 gouttes sur un bout de pain par exemple et recommencez toutes les 20 mn si les nausées persistent.

Vous pouvez aussi avoir toujours sur vous de l’huile de lavande pour ses vertus apaisantes et de l’huile essentielle de gingembre pour ses propriétés anti-nauséeuses et antispasmodiques.

Où acheter des médicaments contre le mal des transports au meilleur prix ?

Le mal des transports peut être soulagé voir stoppé en prenant certains médicaments ou traitements. Vous pouvez consulter votre médecin mais vous pouvez également si vous vous y prenez au dernier moment les acheter sur internet. C’est une solution pratique pour simplement renouveler une ordonnance.

Sur internet, les prix y sont beaucoup plus avantageux. Vous avez la possibilité de commander votre médicament auprès d’une pharmacie en ligne telle que Treated.com dont nous connaissons le sérieux et la fiabilité. Vous le recevrez en 24 heures.

Vous pouvez également commander ce qu’il vous faut sur le site Amazon. Le choix est vaste, les prix sont moins chers et vous pouvez également le recevoir en 24 h avec la livraison Premium.